Le Gamlis enchaîné num17

Des nouvelles fraîches de l'île, recueillis par la crème des journalistes.

Le Gamlis enchaîné num17

Message par Joupress » 23 Avril 2019, 16:51

Malniss du 23ème de Avroct de l'an XV

Avatar, le dernier maître du monastère

Depuis l'arriver des aventuriers certaines choses bougent. En effet il y a un grand nombre de purifiés qui sont sortit de leur caveaux.
Après avoir aidé Karoll à assurer son service chronopost, chose à relaté elle à sonné et est même entré chez le prêtre, pas d'avis de passage, ils devaient trouver quelque chose de bénéfique à faire. Certains ne connaissant pas ces terres décide d'aller visiter le chef lieu de leur peuple, le grand monastère de Lurhilis. Les moines n'ayant pas la réputation d'être des fêtards, l'ambiance du monastère est habituellement calme, mais là c'est trop calme et même les moines préfèrent quand c'est un peu trop plus moins calme.

La grande questions est, est-ce que le monastère va renaître de ses cendres ? Les purifiés vont-ils toujours chercher refuge auprès de leurs avatars ou avec les nouveaux arrivant leur activité va changer et partir plus dans le confection d'artisanat ? Vont-ils trouver le robinet pour réduire la consommation des chutes de Lhân ? Tant de question sans réponse, du moins pour le moment.

C'est le souk ici

A Urpis se trouve un lieu des plus animés, le titre vous aura donné un indice et ce n'est pas la taverne. En effet les dirigeants d'Urpis, du moins quand il y en avait, ont décidé de réunir tout les commerces au même endroit. Au début peu de règles ont été édictée sur la taille des stands, leur emplacement et la nature du commerce. Du coup ce fut le premier arrivé, le premier servit et certains ont tiré leur épingle du jeu, sans être couturier. Quelque mois après l'ouverture de ce marché à ciel ouvert, les dirigeants décidèrent d'aller voir ce que cette décision donnaient. En arrivant sur place, le maire d'alors (à ne pas dire trop vite) eu ces mots devenus célèbre "Mais c'est le Souk ici !". Prenant cela comme un compliment (on a beau avoir l'esprit commerçant on est pas plus intelligent sur d'autre point), les commerçant décidèrent de renommé la "Place de Marché à Ciel Ouvert d'Urpis" (La PMCOU) en "Souk d'Urpis" nettement plus vendeur et facile à prononcer.

En effet, les dirigeants avaient sous leur yeux des enfilades de caisses et tables d'exposition, qui partaient dans tout le sens. Des produits en tout genre était vendu, des plus utiles aux plus surprenant et incongru (il y avait même un vendeur de tas de boue séchée, mais à l'odeur ce n'était pas de la boue, ceux ayant travaillé à la station du dalicéros savant de quoi je veux parler). D'autre pratiquait une toute autre sorte de commerce où le client l'était contre son grée et se trouvait soulagé de sa bourse sans vraiment le savoir. Ou encore des lieux où l'on pouvait se procurer des produits permettant de voyager uniquement dans sa tête, lieux bien souvent sombre et à l'abris des regards, lié à ce commerce et dans les même lieux sombre et éloigné des regards une activité vieille comme le monde y avait court (activité nécessitant des filles plutôt dénudée). Chacun criait pour vendre ses marchandises, allaient intimider leur voisin, surtout si il était plus petit et chétif ou même allait se servir dans les caisses de son voisins pour augmenter son profit.

Pour remédier à cela les dirigeants décidèrent d'installer une garde dans la ville. Et comme ils le disent si bien ils tiennent à l'oeil toutes personnes dans les parages. Des règles furent édictée pour le souk, taille et emplacement des stands, type de marchandise vendable, prix et interdiction d'intervenir sur les stands voisin. Depuis des stands apparaissent et disparaissent au file des saisons, d'autre au contraire sont établis depuis l'ouverture du lieu. Comme par exemple le célèbre Kouskous vendeur d'armes et de défense. Notons également l'ouverture d'un nouveau stand, celui de Karoll, nouvelle venue et parcourant l'île pour augmenter sa réserve d'arme et en découvrir des très renommée voir certaines légendaire.

Alors si vous chercher un chapeau pour vos soirée mondaine, des cartes pour une soirée jeu de société ou des potions pour vivre dangereusement. N'hésitez pas à faire un tour dans le souk d'Urpis vous y trouverez votre bonheur.


A vous la parole

Une petite annonce à passer ? Un coup de gueule à donner ? Une pensée à partager ? Des menaces anonyme à proférer ? Ou tout simplement l'envie d'avoir son texte dans le journal ?
Envoyez vos mots, et vous pourrez participer au premier courrier des lecteurs de ce journal.

Debout les morts ou presque

Petite rubrique pour cette personne en particulier :

Seek


Simplement pour te dire que le plus dur c'est le premier pas, vivant ou mort. Donc fait un pas après l'autre car c'est le meilleurs moyen d'avancer et de revenir parmi nous (miaou). Vient participer à quelques aventures tu verra la vie sera moins dure car comme le dit le proverbe "La vie est dur sans confiture".
"Un mensonge peut faire le tour de la terre le temps que la vérité mette ses chaussures." (Mark Twain) (mais aussi Guillaume des Mots, dans "La Vérité" de Terry Pratchett)
Avatar de l’utilisateur
Joupress
 
Message(s) : 54
Inscription : 05 Février 2014, 22:22

Re: Le Gamlis enchaîné num17

Message par Akun » 30 Avril 2019, 07:42

Akun pu trouver sur une table basse au coin du feu de son auberge actuelle, un exemplaire de son feuillet favori !
Il s'en saisit, s'enfonça dans un des deux gros fauteuils qui faisaient fasse au foyer dans lequel se consumait un énorme billot de chêne. Portant la feuille à ses yeux, un sourire se dessinait sur son visage.

[...]

Quelques minutes passèrent, puis il posa l'objet de sa lecture sur ses genoux. Comme à chaque fois qu'il lisait le Gamlis Enchaîné, il avait hâte de connaître le contenu du prochain numéro qui en révélerait un peu plus sur cette île de Tédéhessie sur laquelle le jeune vampire avait posé le pied quelques semaines plus tôt.

Il resta là quelques temps encore, finissant son énorme bock de Bière naine. Puis il se leva, se dirigeant vers la sortie, il récupéra sa grande cape brune, la passa sur ses épaules, basculant la capuche en arrière, il lança un regard bienveillant a l'aubergiste, ce dernier le salua d'un petit mouvement de tête. Puis il sorti à la faveur de la lune, une nouvelle nuit à explorer cette île, peut-être devrait-il se preparer pour un voyage vers ce fameux Monastère de Lurhilis auquel le Gamlis faisait allusion...
"Oui, il faut décidément que je rende une petite visite aux moines de ce Monastère."
"Il y a deux genres de personnes, ceux qui font le travail et ceux qui en prennent le crédit. Tentez d'être du premier groupe ; il y a moins de compétition."

Parole d'une Grande Artisan.
Avatar de l’utilisateur
Akun
 
Message(s) : 35
Inscription : 20 Mars 2019, 13:57


Retour vers Presse de Tédéhessie

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron
Fatal: Not able to open ./cache/data_global.php